-->

2011-05 France - de Plouescat à la Loire

Etape précédente  FRANCE - Plouescat à Ancenis Etape suivante

2011


Nous sommes actuellement à Ancenis où nous pouvons enfin profiter d’un camping avec wifi pour donner ces quelques nouvelles. 



Dix heureux jours viennent de se passer pour nous au bord du Canal de Nantes à Brest

Une fois que notre charge excessive et mal équilibrée a été corrigée, lors de notre première halte à Morlaix, nous sommes repartis, comme prévu, par la voie verte. 

Ce redémarrage en direction de Carhaix s’est fait en douceur, pour essayer de mettre en bonne disposition nos mollets !!!

Long de 457 km, notre trajet sur le canal de Nantes à Brest vient de se conclure hier, mardi 31/05 sous un ciel ensoleillé, la plupart du temps. 

Au bord du canal, la vie est particulièrement abondante (surtout les 4 et 6 pattes) et toutes les tonalités de vert sont présentes. 

Forcément, ces vues attirent nos semblables (les 2 roues et autres) et cela nous amène à faire des rencontres tous les jours, et souvent des rencontres intéressantes. 

Ainsi, nous avons rencontré M. EdV qui aimablement nous a montré et expliqué le fonctionnement de son alambic dans la fabrication d’eau de vie à partir du cidre de pomme. 

Installé dans sa facture rudimentaire, après son commentaire, il nous a offert un verre de l’alcool résultant de son travail. 

On en a bu quelques gouttes! 

Le halage du canal fait venir les gens de partout et nous avons remarqué notamment la présence des Australiens. 

Des jeunes et des moins jeunes viennent, depuis des pays lointains, profiter du calme et du paysage offert sur ce chemin.
Les sportifs de la randonnée, du vélo, de la marche à pied, de l’équitation, de l’escalade, de l’aviron, les ouvriers, les écoliers, les artistes… se donnent rendez-vous pour entretenir et utiliser, pour passer, pour se poser, pour un tour dans le courant du canal, pour donner vie et pour prendre de la vie…


Dans ce cadre coloré, paisible et généreux, nos journées se passent vite et nous nous adaptons en douceur (mais pas sans bobos pour Gema) à nos vélos mais aussi à notre nouveau salon, à notre tente et même à notre nouveau réchaud à essence... 

Notre nouveau rythme de vie nous remplit de vie, les narines, et du paysage, les yeux… On ne peut pas s’empêcher d’apprécier à chaque instant !!!


Le vendredi 27, arrivés à Malestroit, nous avons eu la chance de rencontrer nos enfants Anne et Antoine ainsi que François. 

Ils sont venus nous y rejoindre pour passer une soirée qui fut fort amusante.

Samedi 28, à Redon dans l’après midi, nous sommes accueillis chez nos hôtes Marie-Françoise et Yves qui nous ont hébergé pendant le week-end. 

Merci à tous les deux pour cet échange cordial, cultivé et chaleureux. 

Grace à Marie-Françoise, depuis Redon, nous mangeons des baies de goji tous les matins. 

Les apports en vitamines, antioxydants et autres bienfaits sont sans pareil. 

Je vous invite à faire comme nous. Merci pour tous tes conseils Marie-Françoise !!!

Demain, dans cette ville d’Ancenis, nous entamons notre passage par la Loire !!!

Que le soleil et la bonne chance soient avec nous !!!

A la prochaine !!!




Pour en savoir un peu plus :

La Voie Verte Morlaix - Carhaix

En 1879 l’Etat impose la construction de lignes de chemins de fer afin qu’aucune habitation ne se trouve à plus d’une demi journée à vélo d’une gare.
La compagnie de l’Ouest construit cinq lignes  disposées en étoile autour de Carhaix.
La première ligne construite, en 1891, mesure 49 km et relie Morlaix à Carhaix. L’écartement entre les rails est de 1m.
Dès les années 50, l’activité commence à décliner, concurrencée par la route, et parce que le système métrique ne permettait pas le passage de trains rapides.
Elle s’est définitivement arrêtée en 1967

Le Canal de Nantes à Brest

Le projet de liaison entre Nantes et Brest par voie d’eau intérieure naît dès l’Ancien régime, mais le chantier n’est véritablement lancé qu’en 1806 pour ravitailler, en vivres et munitions, le port militaire de Brest, aux prises avec le blocus anglais lors des guerres napoléoniennes.
Le canal, de Nantes à Brest est ouvert en 1836.
Il mesure  360 km de long et  compte 238 écluses pour une dénivellation totale de 555 mètres.
Les travaux se poursuivent entre Châteaulin et Port Launay afin de réaliser un bassin à flot susceptible d’accueillir les unités de haute mer.
L’écluse maritime de Guilly Glaz est inaugurée en 1858 par L’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie.
Le canal ne desservit véritablement le port militaire de Brest que jusqu’en 1866.
Par contre le trafic commercial civil fut important jusqu’à la mise en service du chemin de fer. (Carhaix-Châteaulin : 1911)
Puis le coup de grâce intervint avec la construction du barrage hydroélectrique de Guerlédan, en 1923, qui coupa définitivement la route entre Nantes et Brest.
Le tourisme fluvial donne aujourd’hui une nouvelle jeunesse au canal.

Retour Haut de page